Retourner au Blog

La hausse de la taxe foncière affecte les propriétaires de locations de courte durée

Les propriétaires peuvent assurer la viabilité économique face aux restrictions avec l'aide d'entreprises spécialisées sans enfreindre la loi.

03/07/2024 - Un article publié par La Presse rapporte les conséquences des récentes augmentations de la taxe foncière, dans certaines localités du Québec, pour les propriétaires qui louent leurs biens via des plateformes comme Airbnb. Les augmentations ont eu un impact significatif sur les revenus des propriétés, causant des préoccupations et des difficultés financières pour beaucoup.

La taxe foncière et ses implications

L'augmentation de la taxe foncière a été un sujet de débat intense entre les propriétaires et les législateurs au Canada. L'intention derrière des mesures comme l'augmentation des impôts est de rendre les locations temporaires plus difficiles, sous prétexte que cela augmenterait l'offre de logements à long terme et réduirait les prix des loyers.

D'autre part, le nombre total d'unités de location temporaire est inférieur à 1% des propriétés locatives dans des municipalités comme Montréal, avec peu de potentiel pour interférer avec la crise du logement. L'augmentation des taxes élève le coût des séjours touristiques et peut rendre les voyages non viables pour les touristes canadiens et internationaux.

Propriétaires en difficultés

Pour de nombreux propriétaires, en particulier ceux qui dépendent des revenus générés par les locations de courte durée, ces changements ont entraîné des factures lourdes et inattendues. L'article de La Presse met en lumière des histoires de propriétaires confrontés à des difficultés en raison de ces nouvelles taxes.

Beaucoup ont acheté leurs propriétés avec l'espoir que les locations de courte durée via Airbnb aideraient à couvrir les coûts hypothécaires et d'entretien. Cependant, avec des taxes plus élevées, cet équilibre financier a été gravement affecté, laissant certains propriétaires lutter pour payer leurs factures.

Montréal a récemment promis une hausse de taxes résidentielles moins élevée. Pour en savoir plus, lisez l'article complet sur le site de Radio Canada ici.

Le marché de la location de courte durée

Ces changements soulèvent des questions sur l'avenir du marché de la location de courte durée. Avec des taxes plus élevées, certains propriétaires peuvent décider de quitter ce marché, ce qui pourrait réduire la disponibilité des logements de courte durée et éventuellement augmenter les prix pour les voyageurs. De plus, les changements pourraient entraîner une réglementation et une supervision accrues des plateformes de location de courte durée comme Airbnb par les autorités municipales et gouvernementales.

Lisez l'article complet de La Presse ici.

Besoin d'orientation professionnelle

Dans ce contexte, l'orientation professionnelle pour les propriétaires de locations de courte durée devient encore plus nécessaire. Avec l'aide de spécialistes, ils peuvent trouver des stratégies pour garantir que leurs unités restent viables et rentables, même avec l'augmentation des taxes foncières.

Découvrez les avantages uniques de TeamCHECKiN. Visitez TeamCHECKiN.